Pourquoi Pierre Teilhard de Chardin à Assise ?

ASSISE 2010 : un Colloque d’actualité

Nous vous invitons à réfléchir et à méditer avec nous autour des textes de Saint François et de Teilhard de Chardin: à Assise, du 14 au 17 octobre 2010, avec les Frères de François et les Amis de Teilhard et, un mois plus tard  à Paris, les 19 et 20 novembre 2010, au Centre Sèvres, Université Jésuite de Paris. Nous avons demandé à de grands penseurs, ainsi qu’à quelques éminentes personnalités laïques ou religieuses, de nous éclairer.(Voir détail des programmes sur le site) Nous accompagnerons ces Colloques d’un Hommage à Teilhard de Chardin à la Mairie du 16e arrondissement de Paris, entre le 23 et le 29 octobre avec la présentation de créations artistiques originales inspirées par Saint François et  Teilhard à François Cheng.
Dès maintenant, notez les dates de ces colloques sur vos agendas. Les coûts de participation très raisonnables, sont calculés sans but lucratif, dans un esprit de service et  de convivialité avec les jeunes de tous les âges et de toutes les nationalités et religions, dans un esprit oecuménique . A Assise il y aura une traduction en français des conférences en italien et vice  versa.

Remo Vescia,   removescia@free.fr
Président du Centre Européen Teilhard

Tombe de Pierre Teilhard de Chardin à Pougkeepsie, près de NewYork

Rappelons cette réflexion de Teilhard : “ A travers les civilisations qui se déplacent, le monde ne va pas au hasard ni ne patine, mais, sous l’universelle agitation des êtres, quelque chose se fait, quelque chose de céleste sans doute, mais de temporel d’abord. Rien n’est perdu dès ici-bas pour l’homme, de la peine de l’homme…. Le sillage laissé derrière elle par l’humanité en marche nous révèle-t-il moins bien son mouvement que l’écume jaillie ailleurs sous l’étrave des peuples ? ”
Et celles-ci d’Einstein, son contemporain  « Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito »…. « Ce qui est incompréhensible, c’est que le monde soit compréhensible »…. « L’idée que l’ordre et la précision de l’univers, dans ses aspects innombrables, serait le résultat d’un hasard aveugle, est aussi peu crédible que si, après l’explosion d’une imprimerie, tous les caractères retombaient par terre dans l’ordre d’un dictionnaire »….

Benoît XVI : « À Pâques, nous nous réjouissons parce que le Christ n’est pas resté dans le tombeau, son corps n’a pas connu la corruption; il appartient au monde des vivants, non à celui des morts; nous nous réjouissons par ce qu’Il est – ainsi que nous le proclamons dans le rite du cierge pascal – l’Alpha et en même temps l’Oméga… Précisément, la résurrection du Christ est bien plus, il s’agit d’une réalité différente. Elle est – si nous pouvons pour une fois utiliser le langage de la théorie de l’évolution – la plus grande «mutation», le saut absolument le plus décisif dans une dimension totalement nouvelle qui soit jamais advenue dans la longue histoire de la vie et de ses développements: un saut d’un ordre complètement nouveau, qui nous concerne et qui concerne toute l’histoire ».  Homélie pascale 2006

Pour qu’on soit éclairé et que l’on prenne conscience du merveilleux don qui nous est fait, pas seulement celui, magnifique, de la vie et de la dignité de notre condition, mais surtout de l’invitation à nous élever en l’Esprit, dans l’émerveillement de la Beauté Divine. Aussi Teilhard peut écrire : « La création est un grand livre ouvert à la recherche et à la  contemplation des hommes. Nous avons soif de voir et de connaître… Dieu est pour nous l’éternelle découverte et l’éternelle recherche… Nous marchons conscients d’avoir le monde à diviniser »

Plan du site | Réalisation Gd6d | Illustrations Loretta Cavicchi | Administrateur