Teilhard à Lille en Novembre 2015

L’Exposition « Ensemble, construisons la Terre» poursuit son parcours à travers la France et l’Europe à Lille du 27 octobre au 23 novembre 2015 à la cathédrale Notre-Dame de la Treille puis à l’Institut Catholique de Lille les 27/28 novembre par le Colloque Vers une écologie radicale. Inspirée de la phrase de Pierre TEILHARD de CHARDIN: « L’âge des nations est passé. Il s’agit maintenant pour nous, si nous ne voulons pas périr, de secouer les anciens préjugés, et de construire la Terre ». Elle invite à un chemin d’élévation spirituelle en symbiose avec la vision cosmologique de François d’Assise et du poète franco-chinois contemporain François CHENG, de l’Académie française.

Réunir par delà l’espace et le temps, trois personnages en apparence très différents, Saint François, né à Assise, en 1181, en plein Moyen Âge, Teilhard de Chardin, né près de Clermont Ferrand, sept siècles plus tard, en 1881, et le poète et calligraphe franco-chinois François Cheng, né en 1929, à Nanchang, en pleine révolution chinoise, c’est reconnaître le lien spirituel, poétique et mystique qui les unit et les rend si proches dans leur foi en un même Dieu d’Amour Universel, le Christ, « sommet de l’Évolution ».

Chacun à sa manière invite à un chemin ascensionnel d’intériorité spirituelle. Un même regard vers l’Essentiel. A St. François, l’amour de la Création dans ses forces de vie obscures et lumineuses, astres, éléments, êtres vivants, et le rêve de restaurer l’Église de son temps. A Teilhard, la foi en la puissance spirituelle de la Matière organique et la vision dynamique d’un Monde en évolution vers l’Unique. A François Cheng, la connexion au Souffle primordial qui transforme son œuvre de calligraphe et son univers de poète de la Beauté.

                                             Aussi, le parcours que propose l’Exposition TEILHARD DE CHARDIN « Ensemble, construisons la Terre dans la Paix et l’Amour » en une centaine de panneaux iconographiques, donne sens à la Vie ouverte par la Connaissance et l’Amour, vers la Joie spirituelle. Le mot sens, pris dans les trois acceptions chères à François Cheng: de sensation au niveau physique, de direction au niveau intellectuel, et de signification au niveau spirituel, qui « cristallisent les trois niveaux essentiels de notre existence au sein de l’univers vivant »*.

Ainsi le message unitaire que délivrent nos trois guides s’éclaire mutuellement: à partir du même Souffle d’Énergie qui nous porte, s’inscrire dans le flux qui élève et, sans rien négliger de la souffrance du monde, vivre dans la Paix et s’accomplir dans l’Amour universel dans la Joie spirituelle de la création en devenir.

Remo VESCIA
Commissaire de l’Exposition        vesciaremo@gmail.com

 

*François Cheng, Le Dialogue, DDB, 2002

Plan du site | Réalisation Gd6d | Illustrations Loretta Cavicchi | Administrateur